Chapka : Que vaut l’assurance pour le PVT au Japon ?

Vous le savez probablement, je suis au Japon depuis de nombreux mois maintenant dans le cadre de mon visa Working Holidays. Avant de partir, même si je savais que je pouvais sans problème souscrire à l’assurance santé nationale japonaise, j’ai fait le choix de souscrire à une assurance privée dans le cadre de ce Visa Working Holidays.

J’ai testé Chapka Assurance lors de mon PVT au Japon

Il y a quelques jours, j’ai été malade et j’ai du subir pas mal de soins. Au programme : Perfusion, traitement médical, consultation chez le médecin… Bref, rien de bien amusant. Ceci dit, c’était l’occasion pour moi de contacter Chapka pour demander à me faire rembourser mes frais médicaux. Que vaut l’assurance ? Je vous dis ce que j’en pense.

Tout d’abord, la souscription se fait en ligne très facilement. Vous en aurez pour un peu moins de 500€ à l’année et l’assurance couvre de nombreuses choses. Cela va des soins médicaux dans le pays de votre PVT (en l’occurence le Japon pour moi), à un rapatriement en cas de problème voir même à un remboursement si vous perdez votre valise. Pour ma part, c’était surtout pour les problèmes médicaux que j’ai souscrit en sachant qu’avant de partir j’avais déjà pris soin de faire un check-up médical complet pour m’assurer de ne rien avoir. Notez que vous devez souscrire avant votre départ.

Comment faire en cas de problème pour utiliser l’assurance ?

Pour pouvoir utiliser Chapka, c’est très simple. Lors de votre inscription, il vous est communiqué des fiches médicales à faire remplir en cas de problème. Il faut alors les imprimer et en garder avec vous en cas de besoin. Si vous tombez malade, il faudra les faire remplir par votre médecin. Veillez à ce que tout soit bien rempli car en cas du moindre problème, Chapka se réserve le droit évidemment de ne pas procéder au remboursement.

De mon côté, en étant malade j’ai donc dû faire remplir cette feuille par le médecin (qui m’a d’ailleurs facturé au passage 2000 yens, soit 16€ pour remplir ces documents… mais business is business hein !). J’ai aussi payé et j’ai avancé mes frais médicaux (180€ au total). J’ai ensuite bien conservé les factures. Par mail, j’ai envoyé tout cela à Chapka, le tout avec mon RIB, une copie de mon Visa Working Holidays, mes prescriptions médicales et de mes informations d’assuré. Vous pouvez tout faire par mail si la somme est inférieure à 500€. En cas de somme plus importante, il faudra tout envoyer par voie postale. Vérifiez tout de même les conditions de remboursement car Chapka ne prend pas en charge tous les problèmes médicaux notamment (mais trouverez plus d’informations à ce sujet sur leur site).

Faites remplir les papiers par votre médecin pour s’assurer de vous faire rembourser correctement par la suite.

Un remboursement en moins de 15 jours après un simple mail

Chapka annonce un traitement de 5 à 7 jours ouvrés pour le traitement de la demande. Sur internet, on peut parfois lire que l’assurance trouve des excuses pour ne pas rembourser ses clients. De mon côté, j’ai été forcé de constater que quelques jours après, j’ai bien reçu une réponse par mail qui m’annonçait le remboursement de l’intégralité de mes frais sans que je n’ai rien de plus à faire après mon premier et unique mail. Cela a été très simple et 12 jours plus tard, le remboursement a été effectué sur mon compte bancaire. Le site propose même des identifiants pour pouvoir suivre le remboursement sur leur site de la somme. Tout est détaillé : le remboursement des médicaments (j’ai eu 15 jours de traitement, cela a été remboursé), de la consultation et des autres frais. Je précise que 100% de la somme a été remboursée de mon côté. Les factures étaient en japonais et je n’ai pas eu besoin de faire traduire ces documents.

Vous l’aurez compris, de mon côté : tout s’est très bien déroulé et je suis bien content d’avoir pu souscrire auparavant à Chapka avant de partir. Ce n’était pas obligatoire mais dans ce cas, on se dit que ce n’est pas une mauvaise idée finalement. J’avais peur que l’assurance cherche des petites excuses mais en prenant le temps de faire attention à tout bien remplir et à avoir tous les documents : rien à redire. J’ai même été surpris de la réactivité et la rapidité du remboursement. Par ailleurs, la facture était en yens mais ils ont bien fait la conversion en euros avant le virement.

Tags:

  • Roméo

    Blogueur

    Passionné par la culture Nipponne, c'est un vrai plaisir de pouvoir partager avec vous cette passion pour ce pays autour de mes nombreux articles... 🇯🇵

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

J’ai visité le temple Ninna-ji à Kyoto accompagné par un moine

Il y a quelques jours, j’étais au temple Ninna-ji à Kyoto, qui se trouve ...

J’ai mangé un Ramen Raclette au Japon : c’était dingue !

Il y a des expériences culinaires parfois très étranges lors d’une expatriation. Vous le ...

Quelle compagnie aérienne choisir pour partir au Japon ?

Vous vous êtes décidé, c’est bon, vous partez au Japon ? Super, mais maintenant ...

J’ai testé le Pokémon Café au coeur de Tokyo au Japon

Il y a quelques jours, j’étais au Pokémon Café à Tokyo ! Ce lieu ...

Prendre l’avion au Japon est-ce vraiment abordable ?

Si on trouve de plus en plus de vols pas chers depuis l’Europe vers ...

Comment réussir la rédaction de son programme pour son PVT au Japon ?

Précédemment, je vous donnais quelques conseils pour réussir votre lettre de motivation pour un ...