Il y a quelques mois, j’ai eu la chance de rester plus d’un mois complet à Okinawa ! Des souvenirs mémorables et de belles rencontres plus tard, il s’agit de l’une de mes plus belles expériences au Japon. Il faut dire que le territoire est bien différent du reste du pays à mon sens. Il s’agit plus d’un mélange entre les États-Unis et le Japon et c’est ce qui fait sa particularité. S’il y a d’autres différences, il y en a notamment une importante : les transports. Je vous explique pourquoi c’est un autre monde à Okinawa…

Les transports à Okinawa, ça donne quoi ?

Tout d’abord à Okinawa, il n’y a pas de métro ou de trains. Sur l’île principale, vous ne pourrez utiliser que des bus ainsi qu’un fameux monorail. Le Monorail permet l’accès à tout l’hypercentre de l’île et les alentours de Naha. Néanmoins, cela ne concerne que la ville et quand on vient à Okinawa, c’est surtout pour sa nature incroyable. Il serait donc dommage de ne pas se rendre au nord de l’île  principale notamment !

Vous pouvez retrouver la liste des stations du Yui Rail (monorail) sur le site officiel en anglais.

Si le monorail fonctionne plutôt bien, il ne permet comme je le disais, de ne rejoindre qu’une toute petite partie de l’île (mais il va jusqu’à l’aéroport !). Il y a alors ensuite la seconde solution : les bus. Autant vous dire que là, c’est autre chose. J’ai pu les prendre à de nombreuses reprises et plusieurs problèmes se posent. Tout d’abord, ils ne sont jamais à l’heure (ou presque). À Okinawa contrairement au reste du Japon, on vit “à la cool” et le temps n’est pas si compté que ça… Alors selon le trafic et les jours, les bus peuvent arriver jusqu’à 30 minutes plus tard. J’ai même déjà attendu mon bus 45 minutes. De plus, il y en a pas toujours énormément ce qui fait qu’il faut bien penser à vérifier les horaires sur internet avant de partir. Le site est par ailleurs très mal fichu, on peine à trouver ses infos. Comme si cela n’était pas suffisamment, ne comptez pas utiliser une application comme Google maps : le réseau de bus n’y est pas présent.

Deuxième très gros point noir d’Okinawa : le prix astronomique des bus. Dites vous que pour aller au nord de l’île et revenir, vous pourrez en avoir pour plus de 25€. Il s’agit de longs trajets mais tout de même, après seulement quelques arrêts, les prix s’envolent et deviennent fous ! Vous en aurez très facilement pour 15 ou 20 euros par jour même en faisant attention. C’est assez incroyable comme prix.

Les autres IC Card du Japon ne sont pas prises en charge au Japon

Ces cartes ne fonctionnent pas à Okinawa.

La majorité des préfectures du Japon prennent en charge les IC Card des autres régions. Par exemple à Osaka, il est tout à fait possible d’utiliser une carte de transport Suica provenant de la région de Tokyo. Idem pour une carte ICOCA d’Osaka à Fukuoka par exemple. Pour Okinawa : il faudra acheter une carte unique, elle se nomme OKICA. Pour la recharger, vous pourrez aller dans des Konbinis si vous le souhaitez ou bien aux bordes du monorail. Impossible de le faire à proximité des arrêts de bus car il n’y a rien de prévu à cet effet. Quand on voit les sommes parfois colossales des trajets comme évoqué précédemment, il faut donc s’assurer d’avoir suffisamment sur sa carte avant de prendre le bus… Mention spéciale tout de même au design magnifique de la carte !

L’OKICA, la carte de transport pour prendre le bus et le monorail à Okinawa sur l’île principale.

La meilleure solution : la location d’une voiture

À Okinawa, la meilleure solution reste donc de prendre une voiture de location. Néanmoins, il ne vous sera pas possible avec un permis français par défaut de pouvoir conduire au Japon et donc à Okinawa. De plus, même un permis international ne sera pas suffisant car celui délivré par les autorités françaises n’est pas reconnu au Japon. Il faudra donc absolument faire traduire votre permis sur le territoire japonais auprès de la Japan Automobile Federation (JAF) présente dans plusieurs endroits dont Tokyo. Une fois la traduction de votre permis en votre possession vous pourrez conduire et donc utiliser une voiture de location à Okinawa notamment.

Vous l’aurez compris, Okinawa est un territoire merveilleux mais avec ses petits défauts ! On peut notamment citer les transports qui ne sont pas toujours très performants et qui peuvent se révéler hors de prix si vous allez loin…

Tags:

  • Roméo

    Blogueur

    Passionné par la culture Nipponne, c'est un vrai plaisir de pouvoir partager avec vous cette passion pour ce pays autour de mes nombreux articles... 🇯🇵

  • Voir les commentaires

Votre mail ne sera pas public. Les champs avec une * sont obligatoires.

commentaire *

  • nom *

  • email *

  • Site internet *