Aller chez le coiffeur au Japon : comment ça se passe ?

Vous allez au Japon pour quelques jours et vous souhaitez vous rendre chez le coiffeur ? Ou bien plus simplement vous y vivez depuis peu (dans le cadre d’un PVT au Japon peut-être ?) et vous avez pas encore franchi le pas ? Petit retour sur le coiffeur au Japon qui change tout de même un peu de ce qu’on a en France…

Le coiffeur au Japon ? Une prestation différente de ce qu’on connait…

Pour nous, le coiffeur c’est surtout un endroit où on y va par besoin et où on est content d’en sortir rapidement. Le Japon, c’est un peu différent. Vous allez le voir ici, les prix ne sont pas du tout les mêmes (c’est bien plus cher) mais le service est aussi différent. Quand vous allez dans un vrai salon, on va prendre soin de vous et ça dépasse la coupe et le simple shampoing. D’ailleurs, bien souvent il faudra téléphoner ou s’y rendre une première fois pour réserver. Ici, on va jamais (ou presque) chez le coiffeur à l’improviste ! Néanmoins, vous pouvez parfois y aller et réserver un créneau pour 3 ou 4 heures plus tard s’il y a des disponibilités. Certains sites internet (uniquement en japonais) permettent aussi la réservation en quelques clics.

Tous les coiffeurs possèdent ce fameux signe sur leur devanture. S’il tourne, c’est que le coiffeur est ouvert ! Rien de plus simple.

Ici, le fauteuil n’a déjà rien à voir avec la France. Ni même les petites attentions qui sont dignes d’un service plutôt haut de gamme. Pas surprenant que le coiffeur s’arrête en plein milieu de la coupe pour vous essuyer votre visage avec un mouchoir parce que quelques petites cheveux vous sont tombés sur le front par exemple. Idem, pas surprenant de se voir mettre une serviette chaude sur le visage le temps de se faire faire un shampoing et un massage de la tête. Presque systématiquement une fois le moment de la coupe qui arrive, on vous propose aussi une boisson. Commence ensuite un travaille très minutieux, qui peut alors prendre du temps. Les japonais en général aiment prendre leur temps au travail, peut-être gage de qualité. Quoi qu’il en soit, détendez-vous et profitez ! Ne soyez pas surpris d’avoir deux shampoings également. Il est tout à fait normal de s’arrêter une première fois après le début de la coupe pour vous nettoyer à nouveau à les cheveux pour enlever les éventuels cheveux coupés qui sont encore sur votre tête.

Une fois la deuxième partie de la coupe terminée et toutes les étapes précédentes relaxantes avec les fameuses serviettes chaudes qu’on viendra vous poser sur le cou et le visage, on vous demandera peut-être même si vous voulez encore un ultime massage (du coup et des épaules). C’est compris dans le prix, profitez-en ! Ensuite, le coiffeur veillera à ne laisser aucun cheveux sur vous ou bien votre visage. Bref, c’est une vraie expérience.

Quel est le prix d’un coiffeur classique au Japon ?

C’est justement là où ça fait un peu mal. Qui dit service haut de gamme et plus de temps passé chez le coiffeur dit forcément prix plus élevé. Il n’est pas rare de voir des coiffeurs allant de 3500 à 5000 yens la coupe avec le shampoing et ici, personne n’est choqué (alors que moi un peu plus au départ). Si en plus de cela vous avez des demandes particulières comme une coloration, le prix s’envolera facilement à des tarifs encore plus élevés. Alors oui, 40€ la coupe ça peut faire beaucoup, c’est vrai mais ce sont les tarifs ici. Néanmoins depuis quelques années une alternative existe (et j’ai testé !). Notez aussi que pour des demandes spécifiques comme des colorations, il faudra faire attention. Les cheveux des japonais(es) sont particuliers et les produits utilisés ici sont bien plus forts et concentrés en général ! Cela pourrait donc vous abimer les cheveux. C’est important de le dire tout de même.

Précisons aussi que la plupart des coiffeurs ne parlent pas anglais. N’hésitez donc pas à venir avec des photos de ce que vous souhaitez et éventuellement quelques phrases déjà traduites pour essayer de vous faire comprendre. De toute façon, dans le service à la japonaise, le client est roi ! 😉

L’aternative pas chère : les coiffeurs low-cost

Les enseignes de ce type fleurissent de plus en plus au sein du Japon. On peut par exemple citer l’enseigne QB House qui ne cesse d’ouvrir de nouveaux salons. Le concept est très simple : situé la plupart du temps dans les gares, on vous promet une coupe en 10 minutes pour seulement 10€ (1200 yens en général ou 1000 yens, cela dépend). Pour ces coiffeurs, pas de personnel à l’accueil : vous arrivez face à une machine, vous mettez votre billet et vous achetez votre ticket. Vous faites la queue et patientez. Une fois que c’est votre tour, en 10 ou 15 minutes grand maximum, on vous coupe les cheveux ! C’est sans réservation, il suffit de s’y rendre et d’attendre.

Alors, qui dit low-cost dit résultat catastrophique ? Pas vraiment. J’ai tenté justement cela à Namba à Osaka justement chez QB House pour tester leur service. Si en fin de journée l’attente peut se révéler un peu longue, je n’ai pour ma part pas eu à patienter vers 11 heures un mardi matin. J’étais seul ! J’achète mon ticket et hop, on m’installe. On prend mon sac et mon manteau, on le range et c’est parti. On me demande ce que je veux, je montre donc des photos et c’est parti. En 10 minutes, c’était terminé. Le tout s’est très bien passé, le résultat était celui que j’attendais et j’ai surtout économisé de l’argent par rapport à un coiffeur classique. Alors effectivement, à ce prix : pas de shampooing et de massage. En même temps, est-ce vraiment nécessaire ? Je pense pas. Pour être honnête : je n’irai que dans les salons de ce type à l’avenir. Je n’ai pas envie de dépenser de l’argent dans une prestation plus importante alors que je n’en ai pas besoin pour le résultat qui sera similaire. Lisez tout de même les avis avant sur Google Maps avant car certains salons semblent être moins bons que d’autres à en lire les critiques…

Durant la coupe, vous avez tout de même un miroir en face pour vous voir, vous avez également une petite télévision avec les news qui défilent. Cela n’est pas si low-cost que ça en à l’air en réalité. On vous passera ensuite dans les cheveux un petit aspirateur (qui est stérilisé) pour aspirer tous les cheveux qui peuvent éventuellement tomber sur vous par la suite avant de prendre une douche. Puis à la fin, on m’a demandé si je voulais garder le peigne… Dans cette enseigne, il était en effet à usage unique. J’ai donc (après avoir été surpris pour le coup) accepté et je suis reparti avec mon peigne.

Quoi qu’il en soit, vous l’aurez compris : le coiffeur au Japon c’est quelque chose ! Que ce soit l’expérience complète ou low-cost, dans les deux cas : ça change de ce qu’on peut connaitre en France. Alors, ça vous tente une coupe au pays du soleil levant ?

Tags:

  • Roméo

    Blogueur

    Passionné par la culture Nipponne, c'est un vrai plaisir de pouvoir partager avec vous cette passion pour ce pays autour de mes nombreux articles... 🇯🇵

  • Voir les commentaires

Votre mail ne sera pas public. Les champs avec une * sont obligatoires.

commentaire *

  • nom *

  • email *

  • Site internet *

Vous aimerez aussi