Miyakojima : Une île incroyable dans la préfecture d’Okinawa

Il y a quelques semaines, j’ai passé un mois complet à Okinawa. Je vous en avais déjà parlé, il s’agissait réellement de l’un des plus beaux mois que j’ai pu vivre au Japon. L’impression constante d’être dans un paradis avec un temps parfait. Durant ce mois, j’ai passé une semaine à Miyakojima pour découvrir autre chose que l’île principale de la préfecture d’Okinawa et c’était juste incroyable…

Pour se rendre à Miyakojima : il faudra reprendre l’avion

Tout d’abord, j’ai pris des billets sans trop savoir dans quoi j’allais me lancer parce que j’avais une semaine de libre avant que des amis me rejoignent à Okinawa. J’en ai eu pour 100€ A/R en m’y prenant en avance depuis Naha (l’île principale). Il n’y a pas 10 000 façon de se rendre sur l’île et les vols sont parfois un peu chers si vous vous y prenez en dernière minute. Pourtant, le temps de vol n’est que de 45 minutes au départ de Naha. Notez que depuis peu : des vols directs avec la compagnie Jetstar sont proposés depuis Osaka à des prix attractifs pour Miyakojima ! Il y a aussi des vols depuis Tokyo évidemment.

Un conseil : préférez partager des moments avec des locaux sur cette petite île

Pour pouvoir profiter au mieux de cette minuscule île, je me suis dit qu’il fallait un Airbnb plutôt accueillant. J’ai donc fait le choix (en même temps il n’y avait pas 1000 solutions non plus hors hôtel) d’aller chez des habitants qui proposaient 4 lits chez eux. C’était probablement l’un des meilleurs choix que j’ai pu faire ! Je vous propose le lien de l’annonce à cette adresse, je vous recommande vraiment, ils sont adorables ! J’ai aussi pu rencontrer des japonais (j’étais le seul étranger) tout au long de la semaine, c’était comme toujours hyper enrichissant.

Pas de transports à Miyakojima, la solution : voiture, scooter ou vélo

Une fois sur place, j’ai rapidement compris que sans voiture : impossible de se déplacer. Les transports en communs sont presque inexistants (enfin il y a des bus mais c’est vraiment pas du tout pratique) mais j’ai eu de la chance grâce à mes hôtes. Ils proposaient de nombreuses activités et j’ai donc pu les suivre dans pas mal de choses. J’ai même eu le droit, tenez-vous bien… à un tour de Jet-Ski ou bien encore de Kayak gratuit. Ils étaient vraiment adorables et j’ai pu vivre des moments uniques à partager des repas avec eux, à pécher en regardant le coucher du soleil, à faire une soirée prise de photos des étoiles,…

Des plages incroyables qu’on ne voit que dans les films !

S’il est vrai que sur l’île en elle-même, on ne peut pas dire qu’il y ait beaucoup de choses à faire, cela reste un vrai plaisir de s’y balader. C’est probablement l’un des endroits où j’ai pu voir les plus belles plages de ma vie (avec celles de Zamami Island). C’était clairement dingue ! Mes hôtes proposaient de louer des vélos, ce que j’ai fait une journée par ailleurs où j’ai enchainé pas moins de 40 kilomètres mais il faut le dire : par la chaleur étouffante, c’était assez compliqué. Néanmoins, si vous êtes sur l’île de Miyakojima, je pense sincèrement que la voiture ou un scooter est préférable.

Pour moi, s’il y a bien quelques visites à faire, le plus intéressant reste juste de se reposer, de manger des spécialités et de profiter des plages. C’est la quatrième plus grande île d’Okinawa et elle offre un calme vraiment unique. Je me suis retrouvé régulièrement en plein mois de juin, seul sur des petites plages. C’était si relaxant !

Kurima, une petite île adjacente très charmante

Pour ma part, j’ai résidé sur l’île de Kurima chez mes hôtes (une petite île adjacente à l’île principale mais accessible avec un pont) et c’était juste génial. Une magnifique vue, quelques plages, des endroits à explorer, des locaux vraiment adorables. Ce que je retiens de ce voyage d’une semaine, c’est surtout ces rencontres. J’ai partagé le quotidien des locaux en acceptant tout ce qu’on me proposer comme activités. J’ai même pu participer à la répétition d’un Matsuri, c’était franchement un moment fantastique.

En pleine séance de Kayak avec mon hôte Airbnb !

Une île idéale pour nager avec les tortues et le snorkeling

Autre point fort de Miyakojima : Le snorkeling. Vous pourrez nager également avec des tortues si vous le souhaitez, mais vous aurez surtout avec un simple masque et un tuba, la possibilité de voir des poissons tropicaux incroyables, le tout très facilement. C’est ce qui m’a le plus surpris. Pour ma part, le soleil était tout de même très violent quand j’y étais, tout comme l’humidité qui est vraiment pesante. Si vous sortez aux heures où le soleil est le plus violent, faites vraiment attention. Rassurez-vous côté température, d’octobre à mai, il fait rarement en dessous de 25° et l’été il fait encore plus (mais il y a aussi la période des typhons donc il faut être chanceux). Autrement dit, vous devriez trouver une période sympa dans ce gros créneau pour vous y rendre !

Si Miyakojima n’est pas un incontournable, cela reste une destination géniale pour quelques jours ! Je vous recommande d’y rester trois ou quatre jours si vous faites le choix de vous y rendre. Attention tout de même, cela peut vite grimper du côté du prix de l’hébergement.

Ma vidéo à Miyakojima

Tags:

  • Roméo

    Blogueur

    Passionné par la culture Nipponne, c'est un vrai plaisir de pouvoir partager avec vous cette passion pour ce pays autour de mes nombreux articles... 🇯🇵

  • Voir les commentaires

Votre mail ne sera pas public. Les champs avec une * sont obligatoires.

commentaire *

  • nom *

  • email *

  • Site internet *

Vous aimerez aussi