Que vaut la compagnie aérienne Vanilla Air au Japon ?

Lorsque vous venez au Japon et que vous souhaitez bouger ensuite dans le pays, il existe plusieurs moyens. Certains sont hors de prix et d’autres bien plus abordables. C’est le cas notamment des vols, qui au Japon, sont plutôt accessibles en comparaison du train. De ce fait, plusieurs compagnies se partagent les parts du gâteau dans l’archipel nippon. Certaines sont déjà bien célèbres : Japan Airlines, ANA,… et d’autres moins. C’est le cas de la compagnie Low-Cost Peach Aviation que je vous avais présenté il y a quelques jours et c’est aussi le cas de Vanilla Air ! Je viens justement de voyager avec cette dernière pour me rendre à Okinawa, qu’en est-il ?

Avant le vol : Un contrôle des bagages presque abusif…

Oui, c’est low-cost. Oui, la compagnie est là pour gagner de l’argent mais enfin c’est parfois un peu abusé… J’ai vu la fille devant moi devoir payer un supplément pour un bagage cabine de 7,1kg et non pas 7kg (alors qu’elle avait aussi déjà payé pour un bagage en soute et qu’elle aurait pu transférer des choses de son bagage cabine vers la valise avant l’enregistrement des bagages). Quand vous attendez pour enregistrer votre bagage en soute, les employés de la compagnie passent à côté de vous et vous demandent “Je peux prendre votre sac pour vérifier le poids ?”. On laisse alors notre sac (en réalité on a pas trop le choix) et la personne revient avec le verdict : “C’est bon !” ou alors “Il va falloir payer !”. Pour ma part, mon sac faisait 7,2kg. Notamment parce que j’avais une grosse batterie externe plutôt lourde. Quand elle m’a demandé mon sac, j’ai donc sorti la batterie externe du sac, je l’ai mise dans ma poche et le sac est repassé à… 6,9kg. Évidement, une fois l’étiquette mise sur mon sac comme quoi il était vérifié, j’ai remis ma batterie dedans.

Pour le reste, tout s’est plutôt bien passée. C’est du low-cost, ça se voit mais les hôtesses sont très sympathiques et idem pour les employées lors du check-in. Par ailleurs, si vous n’avez pas de bagage en soute à enregistrer vous pouvez passer sur la borne 100% automatisée, comme Peach le propose. Vous scannez votre QR Code et vous pouvez vous rendre directement au passage à la sécurité.

Pendant le vol : c’est du classique, rien à redire

Au niveau du vol, rien à redire non plus. Si nous ne sommes pas sur du grand luxe et un grand confort, j’ai trouvé que la nourriture et les boissons à bord étaient proposés à des prix plutôt corrects. Après, je n’ai voyagé que durant 3 heures avec eux. Alors oui, ce n’est pas ANA et vous n’aurez pas de WiFi gratuit par exemple à bord (ainsi que la petite boisson gratuite !) mais très honnêtement, pour 3 heures on fait pas le difficile. Les avions semblent relativement neufs et c’est d’ailleurs assez propre. Notez que les billets de base ne comprennent pas de bagage en soute (comme toute compagnie low-cost) et que le bagage cabine est limité à 7kg. Ceci dit, vous pouvez ajouter un package spécial sur votre billet pour une vingtaine d’euros afin de pouvoir enregistrer un bagage en soute mais également choisir votre place sans frais supplémentaire. Ayant besoin d’un bagage en soute, j’en ai donc profité pour me placer à côté du hublot !

Vanilla Air : une compagnie liée à Peach… et ANA

En fait, Vanilla Air est une compagnie qui appartient à 100% à ANA. C’est juste sa petite soeur low-cost. De ce que j’ai compris également d’après les flyers dans l’avion : Peach est également dans le même groupe. En effet, la brochure pour commander à manger à bord est celle de Peach. Il n’y donc en réalité que très peu de différences avec sa grande soeur low-cost. Seule différence : le nombre de destinations et un contrôle bien plus poussif sur les bagages. Autre chose, au Japon sur l’archipel principale : Vanilla Air n’est présente qu’à Tokyo Narita et Sapporo (ainsi qu’au départ de Fukuoka mais ne permet que d’aller à Taipei depuis cette ville). Auparavant la compagnie était également à Osaka, mais elle a fait le choix son hub depuis car Peach propose déjà de nombreuses destinations depuis cette ville centrale du Kansai.

En clair, Vanilla Air est surtout une toute petite compagnie qui permet de déservir les îles du sud du Japon comme Amami Oshima, Okinawa ou Ishigaki. En plus de cela, ils proposent des destinations internationales comme Kaohsuing, Taipei ou bien Hong Kong. Néanmoins, la compagnie ferme et ouvre régulièrement des vols vers certaines destinations. Ils viennent d’ailleurs d’annoncer qu’ils vont proposer des vols vers l’île de Guam dans le futur par exemple.

Vanilla Air : Bientôt la fin de la compagnie suite à une fusion avec Peach

En réalité, cette compagnie ne proposera que quelques vols jusqu’en octobre 2019. En effet, dans le cadre d’une fusion avec Peach (dont je vous parlais plus haut), la compagnie Vanilla Air va stopper toutes ses opérations. C’est les équipes de Peach qui vont reprendre les vols pour les destinations identiques à compter d’octobre 2019. Vanilla Air va donc disparaitre… Dorénavant, il n’existera donc plus que Peach Aviation du côté low-cost d’ANA.

Tags:

  • Roméo

    Blogueur

    Passionné par la culture Nipponne, c'est un vrai plaisir de pouvoir partager avec vous cette passion pour ce pays autour de mes nombreux articles... 🇯🇵

  • Voir les commentaires

Votre mail ne sera pas public. Les champs avec une * sont obligatoires.

commentaire *

  • nom *

  • email *

  • Site internet *

Vous aimerez aussi

Jeju Air : Que vaut cette compagnie aérienne coréenne ?

Actuellement au Japon, je suis amené à pas mal bouger en Asie. L’occasion pour ...

Quelle compagnie aérienne choisir pour partir au Japon ?

Vous vous êtes décidé, c’est bon, vous partez au Japon ? Super, mais maintenant ...

2D Café à Tokyo : Que vaut ce café au design si particulier ?

C’est à l’arrêt de Shin-Okubo (sur la Yamanote Line) dans la région de Tokyo ...

Je suis resté 1 mois dans le meilleur Airbnb de Kyoto !

Il y a des expériences que vous appréciez encore plus quand tout est parfait. ...